« Français du monde-adfe » a, tout au long de son existence, revendiqué la reconnaissance de Français à part entière pour nos compatriotes établis hors de France, et ce y compris pour ceux qui sont binationaux.
La mesure de déchéance n’apportera rien en matière de lutte contre le terrorisme. Son utilité est inversement proportionnelle au sentiment d’abaissement que pourraient ressentir des compatriotes binationaux.
Aussi, notre association Français du monde-adfe est opposée à cette disposition et souhaite qu’elle soit retirée du projet prévu pour la réforme constitutionnelle annoncée par le président de la République.

Face au fanatisme totalitaire et criminel, réaffirmons le primat de la liberté et de la solidarité humaine.
Tous les membres de Français du monde-adfe, ses sympathisants, ses amis ressentent une profonde douleur au regard des victimes, décédées ou blessées, suite aux crimes perpétrés vendredi 13 novembre à Paris et en Seine-Saint-Denis. Chacune, chacun l’exprime à sa manière : un petit geste, une prière, l’échange et le partage avec des proches et amis pour se consoler…
Français du monde-adfe est également très sensible à toutes les manifestations de solidarité exprimées à l’étranger.

Les membres du Bureau National de Français du monde-adfe ont été bouleversés par l’attentat commis à Sousse vendredi dernier. Une fois de plus, l’explosion de la violence meurtrière dans un lieu de beauté, de paix et de détente touche la Tunisie.

Ajoutée à l’attentat du Bardo, cette tuerie de touristes est destinée à détruire un pan important de l’économie tunisienne de manière à ruiner la seule démocratie née des Printemps arabes. Nous pensons aux victimes directes dont la vie a été fauchée et à toutes les victimes indirectes, ces Tunisiens précipités dans le chômage et la misère par l’effondrement du tourisme en cet été 2015.

Nous leur adressons l’expression de toute notre solidarité.

Monique Cerisier ben Guiga, présidente

La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Benelux, Philip Cordery, ont présenté 50 recommandations visant à contenir les frais de scolarité dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger. Au menu : économies, recherches de partenariats et de nouvelles sources de financement et renforcement du rôle de l’Ambassadeur. http://claudinelepage.eu/?p=13955

Protection Sociale Mars 2015

Commission permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger

Compte-rendu de la réunion du 13 mars 2015

La Commission permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger s’est tenue vendredi 13 mars à 9h au Centre de conférences ministériel sous la présidence de Madame Laurence HAGUENAEUR, directrice adjointe des Français de l’Etranger et de l’administration consulaire. Madame MANCIP, sous directrice de l’expatriation, de la scolarisation et de l’action sociale, co-anime la réunion.

A l’intention de ceux d’entre nous qui pensent au retour en France ou qui en ont déjà eu une expérience...
Le 1er décembre dernier, le Premier ministre a demandé à la sénatrice Hélène Conway-Mouret de lui présenter un rapport d’ici l’été 2015 sur le retour en France des Français de l’étranger.
Cette question n’a en effet jamais été traitée en tant que telle, alors que le retour s’avère souvent délicat, compte tenu de la multiplicité et de la complexité des démarches à entreprendre, notamment en matière de logement, de scolarisation, d’accès aux prestations sociales, de fiscalité ou encore de retraite...